01
octobre
Coaching / 0 Commentaire(s)

Chers randonneurs de vie,

Pour continuer mon Abécédaire du développement personnel, c’est avec le B que s’ouvre le mois d’octobre; Comme chaque année, l’effervescence de septembre laisse place à un courant plus calme.
En octobre les choses sont posées et on commence juste à souffler.
Alors je me pose tranquillement et je laisse résonner en moi la lettre B…
Bravoure, Bienveillance, Blanc, Bulle, Brise, Béquille, Burnout; Humm… pas folichon tout ça…

Ah si ! en voilà un devenu très tendance, employé à tout va et qui submerge les rayonnages des librairies à la mode, les magazines en tout genre et jusqu’aux chansons françaises : LE BONHEUR !
” Il est où le bonheur, il est où ?? ”

Eh bien il n’est pas là où on l’attend ! Et qu’est-ce qu’on attend d’ailleurs ?…

On ne parle que de lui comme si il était un but en soi à mettre coûte que coûte au centre de nos vies ! pardon mais pour ma part j’ai autre chose à faire: accompagner mes enfants dans leur scolarité, développer mon activité professionnelle, rendre la vie plus confortable à mes clients, trouver du temps pour méditer, chanter et écrire des livres, faire des conférences, démarrer ma chaîne YOUTUBE, réunir ma famille, trouver l’équilibre dans mon couple et sortir entre copines, me connecter à la nature et la contempler, naviguer…bref, me réaliser petit à petit, à mon rythme, chaque jour, dans l’écoute de mes envies et la conscience de mes limites internes.
Tiens, mais que m’arrive t’il ? a l’énumération de cette liste je ressens comme un bien-être m’envahir…Bonheur ou pas ?
Peu importe le nom qu’on lui donne finalement…

Ce qui est sûr c’est que NOTRE bonheur nous ressemble car il nous appartient dans sa forme, dans sa durée, dans son contenu ; Il naît d’une émotion, d’un ressenti qui prend vie à l’intérieur de nous à un moment donné;
On l’a tous croisé même furtivement…Le plus dur n’étant pas de le trouver mais de le garder.
Et si toutefois il venait à nous échapper à nouveau, qu’importe !
La vie est un cycle avec des hauts et des bas, des fluctuations d’émotions : notre CAC à nous ! l’indicateur de l’évolution de notre espèce humaine. Et il y a encore du boulot…
Alors pourquoi évoquer le bonheur comme le Graal absolu et obligatoire et en faire
une revendication ??

Commençons d’abord par nous mettre en action, à créer notre vie selon notre imagination, à vivre selon nos valeurs, nos souhaits, nos rêves avec courage et persévérance: le facteur trèfle porte bonheur ne suffira pas ! Oyez braves gens il nous faut retrousser nos manches!! de gros efforts sont à venir…
Puis voyons plus grand et plus large; rallumons notre confiance interne pour cheminer là où notre cœur nous mène. Vivons pleinement de façon authentique et curieuse alors notre présence sera telle que le reste viendra tout seul, dont le Bon-heur (à la “bonne-heure”).

Belle ascension vers votre sommet d’évolution personnelle !

Dans le cœur,
Florence

Posted by:Florence Blanchard
09septembre
Florence Blanchard / Coaching / 0 Commentaire(s)
09septembre
Florence Blanchard / Coaching / 0 Commentaire(s)

Leave a reply

error: Content is protected !!