03
juin
Coaching / 0 Commentaire(s)

Chers randonneurs,

Un ami m’a envoyé ce mois-ci cette pensée que j’ai mis en titre; joli, non ? En tout cas, moi ça m’a inspiré.

Vous avez déjà observé un enfant quand il reconnait un visage familier ? tout son visage s’illumine.

Et cet enfant qui voit pour la première fois une jolie fleur aux allures fragiles et pourtant si fière et droite ? curieux par cette forme de vie, il se met à l’observer avec attention et patience

Ça ne vous rappelle rien ? Mais si ! ce temps qui nous a bercé et qu’on appelle “l’enfance” ; Ce temps qui avec les années cède sa place par manque d’entretien, d’attention, de nourriture… et qui fini par s’assécher.

Comme une belle plante dont l’oxygène dépend de l’amour qu’on lui donne, l’enfance à elle aussi besoin d’être arrosée et plus elle s’éloigne et plus on doit redoubler d’efforts et d’attentions  !

Bien sûr que nous ne pouvons rester enfant et que grandir est nécessaire; la maturité par l’expérience de la vie nous apporte aussi d’autres bienfaits: la sagesse notamment; Et l’Etre a besoin de cet équilibre justement !  “Rien ne se perd, tout se transforme”….donc tout est encore là, différemment mais toujours présent.

Et je trouve que Juin c’est le mois idéal ! Les jours s’habillent de soleil et de douceur et jusqu’au 21 ils seront les plus longs de l’année : c’est davantage de temps pour s’ennuyer et s’émerveiller de tout !

C’est aussi la saison de la renaissance avec une nature qui s’offre à tous nos sens et qui nous invite à la contemplation, tel l’enfant au “pestacle” ébahi et inassouvi de curiosité et de joie.

Alors, n’attendons plus ! connectons-nous à notre sensibilité et à notre esprit d’enfant :  la partie de nous si légère et si enthousiaste! Ecoutons-la nous révéler ses envies et ses rêves; partons à la chasse aux trésors de la vie :  jouons, rions, allongeons-nous dans l’herbe le regard vers le ciel et la tête dans les nuages…(vous vous souvenez ? quand l’on nous rappelait à l’ordre car notre jeune et vif esprit vagabondait librement sans frontière…); Cette part de nous-même n’est jamais très loin…

Mettons-nous en introspection à l’écoute de notre âme dans son format le plus pur, le plus originel et réactivons ce qui est en sommeil : le bonheur c’est un tout sans omission qui doit se vivre dans un équilibre harmonieux.

Allez, amusez-vous ! soyez léger comme une plume pendant ces prochaines semaines et si vous devenez dépendant, qu’une accoutumance s’installe, je n’y suis pour rien !  c’est votre part d’enfant qui ne veut plus dormir !!

Belle randonnée à tous,

Dans l’énergie du coeur et de mon âme,

Florence

 

 

 

 

 

Posted by:Florence Blanchard
06juin
Florence Blanchard / Coaching / 0 Commentaire(s)
05mai
Florence Blanchard / Coaching / 0 Commentaire(s)

Leave a reply

error: Content is protected !!