02
avril
Coaching / 0 Commentaire(s)

Trop de fois j’entends autour de moi : ” je suis nul, je n’ai pas été à la hauteur, je ne sers à rien,…. c’est ma très grande faute ! “; Et oh combien de fois, par le passé, ai-je aussi pratiqué cette auto-flagellation ! Quand ce ne sont pas les autres qui vous la font porter !!

Et pourtant après réflexions, nous devons bien admettre qu’elle est irrationnelle et inutile cette culpabilité ! Elle commence par envahir notre mental puis notre corps et c’est une charge, un vrai fardeau qui nous tombe dessus à chaque fois ! Ne ressentez-vous pas qu’elle freine, qu’elle enlise et qu’elle ramène au niveau le plus bas, notre énergie, notre confiance et notre enthousiasme ? Normal ! puisqu’elle engendre la peur.

C’est d’ailleurs pour cette raison que certaines personnes s’arrangent pour que vous vous sentiez coupables et  – dans cet état de doute et de dévalorisation de vous même –  obtenir de vous ce qu’elles veulent.

Si je récapitule, la culpabilité est un outil de manipulation, de destruction, de baisse d’estime de soi, d’emprisonnement à soi et aux autres; Elle est donc à l’opposée de la confiance, de l’estime de soi, de la liberté et de tout élan créatif !

Pour autant, redevenons un peu réaliste: bien sûr qu’on est tous coupable de quelque choses à un moment donné de notre vie; Partant du principe que nous avons une part de responsabilité dans nos actes, dans nos choix, dans nos relations, dans nos échecs comme dans nos réussites, comment pourrait – il en être autrement ?

Mais si prendre sa part de responsabilités dans les évènements positifs et négatifs de notre vie est essentiel pour notre évolution personnelle et dans notre devenir d’adulte, vivre sous le couperet de la culpabilité n’a aucune incidence bénéfique. Le premier fait appel à notre adulte intérieur neutre et autonome; alors que le deuxième touche à notre enfant intérieur, celui qui s’est fait gronder et punir.

Alors dès maintenant, reprenez le pouvoir et le chemin de la sagesse en dissociant votre responsabilité de votre culpabilité et vous vivrez plus sereinement et plus librement; L’être humain est imparfait et des erreurs vous en ferez encore et encore; Riez de vous-mêmes quand cela vous arrive !  et surtout retenez la leçon afin de vous améliorer pour ne pas reproduire indéfiniment un comportement qui ne vous convient pas ou plus car il irait à l’encontre de votre bonheur et de votre satisfaction personnelle.

Quelqu’un a écrit : “nul récit n’a de puissance et ne laisse de trace, si nous ne sentons pas qu’il s’agit de nous-même”;  être soi avant tout et de tout son Etre : coeur, corps et âme confondu; S’accueillir avec ses faiblesses et ses forces, ses erreurs et ses réussites, ses craintes et ses rêves  sans les nier ni les renier et se présenter dans cette authenticité; C’est ainsi que nous marquerons l’Histoire, à commencer par celle de notre vie.

Prenez vos responsabilités et abandonner la culpabilité….et tracez votre route !

En plus, c’est le printemps et donc la période idéale pour éveiller le “bourgeon” que vous êtes, faire tomber les vieilles “écailles” et “allonger vos branches”; C’est le temps du déploiement de votre vie intérieure !

Beau mois d’avril mes amis !

 

 

 

 

 

 

 

 

Posted by:Florence Blanchard
09septembre
Florence Blanchard / Coaching / 0 Commentaire(s)
07juillet
Florence Blanchard / Coaching / 0 Commentaire(s)

Leave a reply

error: Content is protected !!